"La poésie devient chanson quand elle colle à la vie, lorsqu'elle se fait miroir des idées,des préoccupations du moment." G.Moustaki.

12.30.2017

Georges Moustaki - Portugal ( 1975 )




Georges Moustaki - Portugal (TV Grece ) - 1975

Ce titre est extrait de l'album : Le Voyageur  (1974)


À propos

Il s'agit de l'adaptation de "Fado Tropical " chanson écrite pour la pièce de théâtre Calabar (1973) par Chico Buarque , chanteur , compositeur et écrivain brésilien en collaboration avec le cinéaste Ruy Alexandre Guerra , l'un des réalisateurs importants de la nouvelle vague du cinéma brésilien des années 60 .

À propos de la pièces de Théâtre " Calabar " ( 1973 ) de Chico Buarke et Ruy Guerra

Calabar a été écrite fin 1973, en partenariat avec le cinéaste Ruy Guerra et réalisé par Fernando Peixoto.

La pièce relativise la position de Domingos Fernandes Calabar dans l'épisode historique dans lequel il a préféré prendre parti aux côtés des Hollandais contre la couronne portugaise.

C'était l'une des productions théâtrales les plus chères de l'époque, qui coûtait environ 30 000 dollars et employait plus de 80 personnes.

Comme toujours, la censure du régime militaire devrait approuver et publier l'œuvre dans un essai spécialement consacré. Après l'achèvement de l'assemblage et la première version du texte, l'approbation finale était attendue.

C'était trois mois d'attente et, le 20 octobre 1974, le général Antônio Bandeira, de la Police fédérale, a, sans raison apparente, interdit la pièce, interdit le nom de Calabar et, comme si cela ne suffisait pas, interdit même la libération de l'interdiction. Les dommages causés aux auteurs et à l'acteur Fernando Torres, producteur de la pièce, ont été énormes. Six ans plus tard, une nouvelle pièce sortira cette fois-ci sous la censure.

L'adaptation de Moustaki

Moustaki fait son adaptation du Fado Tropical en hommage à la Révolution d'avril 1974 au Portugal (Révolution des oeillets ) qui entraîne la chute de la dictature salazariste qui dominait le Portugal depuis 1933.

Alors que le Fado tropical parle de la colonisation du Brésil , Portugal parle  d'une libération d'un pays .

Moustaki avait demande à Buarque si l'inversion du sens de la chanson qu'il avait faite lui gênait , la réponse a été "Non, je suis très heureux que ma chanson ait servi à célébrer cette révolution exemplaire"

Paroles

Ô muse ma complice,
Petite sœur d’exil,
Tu as les cicatrices
D’un 21 avril.

Mais ne sois pas sévère
Pour ceux qui t’ont déçue
De n’avoir rien pu faire
Ou de n’avoir jamais su.


Refrain
À ceux qui ne croient plus
Voir s’accomplir leur idéal
Dis leur qu’un œillet rouge
A fleuri au Portugal


On crucifie l’Espagne
On torture au Chili
La guerre du Viêt-Nam
Continue dans l’oubli

Aux quatre coins du monde
Des frères ennemis
S’expliquent par les bombes
Par la fureur et le bruit.

Refrain

Pour tous les camarades
Pourchassés dans les villes
Enfermés dans les stades
Déportés dans les îles

Ô muse ma compagne
Ne vois-tu rien venir
Je vois comme une flamme
Qui éclaire l’avenir

Refrain


Oh musa do meu fado,
Oh minha mãe gentil,
Te deixo consternado
No primeiro abril.


Mas não sê tão ingrata,
Não esquece quem te amou
E em tua densa mata
Se perdeu e se encontrou.

Débouche une bouteille
Prends ton accordéon
Que de bouche à oreille
S’envole ta chanson


Car enfin le soleil
Réchauffe les pétales
De mille fleurs vermeilles
En avril au Portugal

Refrain

Et cette fleur nouvelle
Qui fleurit au Portugal
C’est peut-être la fin
De l' empire colonial.

Et cette fleur nouvelle
Qui fleurit au Portugal
C’est peut-être la fin
De l' empire colonial


Pour aller plus loin

Cahier d'études romanes
Article : Adriana Coelho-Florent
https://etudesromanes.revues.org/
Vidéo

Aucun commentaire: